AIDA est au marketing ce que la diète estivale est aux marronniers de l’été …

jeune-femme-grosses-lunettes-fond-jaune-

Les sujets marronniers manquent d’originalité et sont récurrents.

Peut-être …

Mais ils rencontrent souvent leur lectorat puisqu’ils parlent des petites choses qui meublent leur vie.

Un billet sur AIDA est un sujet rebattu.

Certes …

Et pourtant ! 

Cette technique de vente crée en 1904 par Frank Hutchinson Dukesmith, rédacteur de la revue Salesmanship, est diablement utile pour structurer votre argumentation.

 

Le modèle AIDA : pourquoi c’est important, et à quoi ça sert ?

Voici ce qu’est la formule AIDA : Attention – Intérêt – Désir – Action

C’est l’ordre dans lequel vous devez écrire à vos prospects, vos clients, pour les persuader.

Cette technique s’utilise autant dans un email de cinq lignes, que dans une page de vente de plus de mille mots ou dans une fiche produit.

 

So, let’s go !

Femme-qui-courre-phrase-objectif

Attention :

L’idée est de capter l’attention de vos lecteurs en leur parlant d’eux, de leurs problèmes.

Vous devez trouver un angle spécifique pour traiter de ce sujet. Quelque chose qui va donner envie de lire la suite.

En raison de l’abondance des sollicitations et des informations qui fusent de toute part, les gens n’attendent pas après vous.

Si bien que vous n’avez que quelques secondes pour agripper leur cerveau.

Femme-de-dos-cours-soleil-couchant

Intérêt

À cette étape il faut enchaîner et attiser la curiosité de ce cerveau qui commence à se tourner dans votre direction.

Le plus fair-play, franc-jeu, honnête , … c’est d’être en résonance avec votre prospect.

« Ah tiens, on dirait que ça a été écrit pour moi » ou encore « c’est fou, c’est exactement ce que je cherchais »

… voici le genre de dialogue intérieur que suscite un message qui fait écho.

Femme-en-rose-cours-de-dos
Femme-scientifique-regarde-au-microscope

Conservez le niveau d’intérêt en descendant plus en profondeur dans votre argumentation.

A cette seconde étape, vous fournissez des faits intéressants, des citations  ou des cas d’usages qui parlent à vos utilisateurs.

Dissipez ses peurs et ses réticences. C’est la phase des preuves, des études [scientifiques], des données.

Votre message devient plus clair, plus pertinent. Votre audience comprend mieux les avantages et les bénéfices de votre produit ou de votre service. 

 

Désir

C’est la phase qui active le côté émotionnel et irrationnel. 

C’est là qu’il faut encourager les rêves de vos prospects. C’est cette énergie-là que vous avez besoin pour disposer d’un levier de passage à l’action suffisamment fort pour la suite.

Rendez votre produit ou service désirable. Montrez-lui comment la vie sera meilleure avec votre produit.

Action :

Haro sur la culpabilisation de votre prospect.

Acheter induit de la douleur !

Plus vous rassurez votre client, plus vous vendrez facilement.

Encouragez une seule action spécifique à partir de ce point (acheter ou s’abonner ou compléter un questionnaire ). Jamais plusieurs, cela induit de la confusion.

Dites-lui ce qui va se passer ensuite. C’est souvent là que vous obtenez une inscription ou effectuez une vente.

Pour finir,  AIDA ce sont quatre phases qui vous permettent de structurer votre message pour qu’il ait un maximum d’efficacité.

Se démarquer : vous captez l’attention, vous sortez du lot, vous marquez votre différence.

Informer : vous délivrez des informations claires, concises et accessibles. 

Séduire : vous activez le désir et l’envie, tout en renforçant la sympathie, la confiance et la connivence.

Déclencher une action : vous avez aider votre client à se décider pour votre solution, car il désormais connecté à votre message (et votre produit ou service).

 

Je sais que cette formule fonctionne

Je veux des contenus impactants

Pin It on Pinterest

Share This